Livres

J’ai lu : Le bonheur d’Anna de William Alcyon T1 – Après la pluie

Un roman feel good qui laisse à réfléchir…

Résumé :
Anna a toujours su que des tragédies pouvaient arriver… mais aux autres !
Le 14 juillet 2016, sur la promenade des Anglais, elle assiste au feu d’artifice avec l’homme de sa vie.
Un camion de 19 tonnes surgit soudain…
Elle survivra, pas son compagnon.
S’ensuivront, de longs mois de deuil, de douleur, de déni.
Comment faire pour s’en sortir, rebondir et reprendre sa vie en main ?
Les drames ont cette particularité de révéler en chacun des ressources insoupçonnées.
C’est ce qu’elle découvrira, aidée par ses rencontres, en partant à la découverte des autres, mais aussi d’elle-même.
Avis :
Surmonter un deuil est la chose la plus dure qui soit. Parents, enfants, conjoint, ami… Pour certains il est vraiment compliqué de s’en remettre. C’est ce qui va arriver à la jeune Anna qui a perdu son compagnon Stéphane lors de l’attentat sur la promenade des anglais à Nice le 14 juillet 2016.
Voilà 1 an qu’Anna ne vit plus. Elle terre dans la tristesse et se dit que la vie n’a plus lieu d’être sans lui.
Mais c’est sans compter sur sa mère, sa chef et les gens qu’elle va rencontrer. Une quête pour retrouver le bonheur est lancée et Anna apprendra qu’il y a une vie après la pluie…
Ce roman est une bouffée d’oxygène. En lisant on se dit que nos ‘petits soucis’ du quotidien ne sont rien à côté de la perte d’un être cher. On relativise, on se pose, on réfléchit et l’étincelle, qu’il nous manquait peut-être à nous aussi, revient en même temps qu’Anna recommence à vivre.
Lire un bon feel good de temps en temps est vraiment nécessaire dans la quête du bonheur que nous nous devons de suivre. Ce genre de livre est là pour rallumer les étincelles, pour nous permettre de mieux voir autour de nous les petits bonheurs simples auxquels on ne fait plus attention : un câlin de ses enfants, un dessin, un bon repas cuisiné par sa moitié, un repas de famille, un petit cadeau, un compliment, un rayon de soleil… tout ces petits plaisirs que l’on banalise trop souvent…
William Alcyon a signé ici un excellent livre avec des personnages puissants. La mère d’Anna, cette battante capable de tout pour sa fille, Ludivine, l’ex éconduire, Carl l’amoureux transit, et surtout Jacques, cet homme qui a vécu tant de choses et qui arrive à relativiser avec tant de calme. On a tous besoin d’un Jacques dans sa vie. C’est le genre de personne ne qui ne juge pas, qui encourage, qui aide, sans rien demander en retour. C’est un personnage qui fait du bien par son côté paisible et gentil, car il ne faut pas se leurrer, une personne comme ça est rare, et si on a la chance d’en croisser une comme ça dans sa vie, il ne faut pas laisser passer, car on a tous besoin de soutient à un moment où a un autre de notre vie.
Un voyage introspectif nous est offert ici, et même si l’on souffre durant la lecture, la lumière se fait à un moment donné. On imagine aisément se trouver avec Jacques et regarder la mer en buvant un verre un jour de grande chaleur et penser à ce qui nous fait souffrir. On imagine que notre cocon s’ouvre et que nous renaissons tels de magnifiques papillons, que nos yeux s’ouvrent après une nuit sans fin, que le soleil vient gonfler notre cœur à bloc…
Pour tout ça, un grand merci William. Merci pour ce livre, merci pour le bonheur…
Et si il est écrit T1, cela veut dire qu’un T2 devrait voir le jour… En espérant que le bonheur d’Anna sera contagieux !
Et vous, vous êtes plus du genre Anna ou du genre Jacques ?


Achetez ce livre en cliquant sur ce lien:

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.