documentaire Livres

J’ai lu : Les visions de Dune dans les creux et sillons d’Arrakis de Vivien Lejeune

Résumé :

Comment une « simple » réflexion écologique, née des difficultés agricoles rencontrées dans l’Oregon de la fin des années 1950, a-t-elle pu donner naissance à l’un des plus flamboyants fleurons de la littérature de science-fiction, toutes décennies et catégories confondues ? D’Alejandro Jodorowsky à Denis Villeneuve, en passant par David Lynch et John Harrison, l’histoire filmique de Dune est aussi sinueuse et dangereusement instable que les montagnes de sable recouvrant la si précieuse planète Arrakis. Entre productions avortées… film culte, renié, incompris ou mal aimé… mini-série télévisée d’envergure mais au budget et prouesses visuelles limités, le réel et authentique passage des pages à l’écran des sept romans publiés par Frank Herbert entre 1965 et 1985 semble aussi infranchissable que le sera, pendant si longtemps, celui du Seigneur des Anneaux. Mais des écrits ne naissent pas uniquement les images… Entre musiques, bandes-dessinées, jouets et autres jeux de plateaux ou vidéo, le « Cycle » a rapidement mué en « franchise » – tantôt pour le meilleur, tantôt pour le pire – jusqu’à proposer un univers presque aussi étendu que ceux de Star Wars ou de Star Trek… Entre analyses, coulisses et anecdotes, et seulement quelques semaines avant la sortie du nouveau remake signé du réalisateur de Blade Runner 2049, ce livre vous invite donc à entreprendre un voyage juste ce qu’il faut d’épicé, pour revisiter chaque parcelle ensablée de ce qui fut conté ou entrepris… depuis la naissance de Frank Herbert en 1920 jusqu’à l’avènement de Muad’Dib en 10191.

Avis :

L’année 2020 fut une année compliquée pour tous, à tel point que l’adaptation cinématographique de « Dune » de Denis Villeneuve, pourtant très attendue, a été repoussé d’une année, pandémie mondiale oblige ! Dommage pour les fans, tant pis pour les autres, il nous faudra attendre, patienter, et éviter de se ronger les ongles, du moins ce qu’il en reste ! En attendant, la pandémie a fait parler de cette œuvre et un intérêt renouvelé/ressuscité/nouveau (rayer les mentions inutiles), est apparu. 

Le savez-vous ? : l’œuvre originelle datant de 1965 (et plus si affinité) s’est vu offrir une version collector (merci Robert Laffont), mais aussi une réédition classique (merci Pocket) et on a pu voir fleurir des essais divers et variés.

En parlant d’essai, Third Éditions nous permet de découvrir cet édifice littéraire via la plume de Vivien Lejeune, journaliste pour l’Ecran Fantastique et les Années Laser qui s’est évertué à nous faire découvrir ou redécouvrir ce monument de la science-fiction. On précise qu’il s’agit du roman de science-fiction le plus vendu au monde, et que l’univers est très riche et complet et qu’il n’est pas à la portée du premier venu surtout si vous voulez découvrir cet univers littéraire. On notera aussi que Frank Herbert a révolutionné le genre. 

L’épice, une richesse incommensurable que tout l’univers convoite. Paul, né contre l’avis des Bene Gesserit, des sorcières qui cherchent à créer par sélection génétique, le Kwisatz Haderach, un être suprême. Les Atréides désignés pour gérer Arakis jusque ici régenté par les Harkonnen…

Politique, fuite, action, batailles, prescience… sont au menu de cette saga qui va vous emmener loin, très loin dans un monde riche et complexe. Et c’est là que l’analyse de Vivien Lejeune est intéressante. Elle nous permet de nous immerger totalement, vivre, revivre des moments forts de la saga grâce à un tour d’horizon complet documenté, analytique qui suit l’ordre chronologique. On va passer des romans, aux adaptations ciné, aux séries, aux concept-albums, aux jeux-vidéo, ou aux livres dérivés de Brian Herbert et Kevin J. Anderson . L’environnement Dune est tellement riche qu’il permet à divers univers de graviter autour de lui. 

Ce livre est une mine d’or. On découvre dans le premier chapitre le portrait de l’auteur Frank Herbert ainsi que le déroulement de l’écriture de « Dune ». On entre vraiment dans la vie de l’auteur. Pourquoi il a mis autant de temps, les difficultés familiales… Vivien Lejeune s’est basé sur de nombreux entretiens pour nous proposer un portrait clair et complet. 

« Le cycle de Dune« , n’est autre que le second chapitre. Un très long chapitre dans lequel nous allons retrouver tous les résumés de tous les livres du cycle, et il y en a quelques uns. En deçà de chaque résumé, Vivien Lejeune se livre à une analyse, livre par livre. J’ai pu lire qu’il avait commis quelques impairs que seuls les plus grands fans remarquerons. A mon niveau, c’est une documentation précieuse. On peut reprocher un petit spoil par ci, par là. Mais je pense que si on se retrouve avec ce livre dans les mains, c’est que nous sommes déjà un minimum ‘initiés’. Je ne suis pas sure que quelqu’un n’ayant pas lu quelques livres se jetterai dans ce style de lecture assez complexe il va de soi. C’est vraiment un livre qui s’adresse aux fans qui veulent du complément d’informations. Ici, nous découvrons des détails importants… C’est une image complète de la saga, documentée, argumentée. 

Complète dans le sens où « Les visions de Dune dans les creux et sillons d’Arrakis » aborde d’autres aspects. On parle films, avec l’adaptation de David Lynch (1984), de la tentative désastreuse d’Alejandro Jodorowsky en 1970, de la mini série de John Harrison datant des années 2000 (tient je ne l’ai pas vue…)

On va aussi parler de la bande son sortie en 1994, que tout fan de Toto ou de Brian Eno connaitrons. 1997, voit la réédition de la bande son agrémentée de quelques ajouts. Impossibles à trouver aujourd’hui, on peut toutefois les écouter en démat (youpi!) 

Tout ne s’est pas arrêté là, puisque « Dune » c’est aussi des jeux vidéos tous deux sortis en 1994, un jeu de société sorti en 1979, un jeu de cartes à collectionner en 1997, une adaptation BD… 

« Dune » a connu son âge d’or ! Toujours est-il que ce n’est pas terminé, car il fascine autant qu’il fait peur. C’est une œuvre accomplie et achevée dont la profondeur peut effrayer. On n’entre pas dans le monde de « Dune » par hasard. on s’y penche dessus par envie et avec délectation.

« Dune » est un chef d’œuvre intemporel qui ne peut que fasciner encore des générations et des générations de lecteurs ! 


Retrouvez également cette chronique sur le site GamingNewz
Livre offert par l’éditeur

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.