BD Livres

J’ai lu : Minecraft – Les Witherables de Kristen Gudsnuk (BD)

Résumé :

Dans cette nouvelle aventure se déroulant dans l’univers du jeu Minecraft, nous suivons Cahira et Orion, une soeur et un frère jumeaux, chasseurs de monstres, qui se retrouvent seuls lorsque leur mentor, le magicien Senan, se fait dévorer. Au cours de leur quête, ils rencontrent Atria, une jeune fille qui a la particularité d’attirer les monstres ! C’est le début d’une aventure épique et fun qui comprendra trois tomes ! Le phénomène Minecraft, piloté par la société Mojang Studios, n’est plus à présenter ! Vendu à plus de 100 millions d’exemplaires sur toutes les plateformes, le jeu a été décliné à l’infini, des figurines aux vêtements jusqu’à une gamme Lego. Un écosystème propice à une adaptation en comics !

Avis :

Je ne sais pas trop quoi penser… Apparemment cette BD plaît aux plus jeunes. De mon côté, je ne joue pas à Minecraft et ce livre ne m’a pas aidée à vouloir tenter l’expérience.

La lecture se fait très rapidement, trop rapidement. Ça manque cruellement d’explications notamment sur les termes propres au jeu vidéo. Un enfant qui n’a jamais joué sera aussi démuni que moi devant cette bd. Je prend en exemple, la dernière page : « c’est un ghast« , ou bien « j’ai perdu mon inventaire« . Mes années de jeux me permettent de savoir ce qu’est un inventaire. Un jeune, non joueur, ne saura pas forcément… Il aurait fallut un glossaire à la fin ou des petites explications en bas de pages. Là, tout de suite, vous vous dites qu’un gamin non joueur n’ira pas lire cette BD. Et bien vous avez tout faux. Effet de mode aidant, envie de partager avec les autres… Même si on ne joue pas à Minecraft à la maison, même si on en a pas entendu parler et pour ne pas passer pour un crétin devant les copains, on tentera la même lecture qu’eux histoire de rigoler lorsque Lucas ou Liam sortiront un passage de leur BD préférée en récré.

Niveau dessin… J’ai pas vraiment accroché. C’est très simpliste et pas forcément beau, et les couleurs utilisées sont assez sombres. Je sais que c’est pas un jeu girly rempli de paillettes, mais un truc un poil plus accroche l’œil aurait donné un autre effet.

Vous l’avez compris, ce sera ma première et dernière expérience avec « Minecraft, la BD officielle« . Je préfère la laisser aux adeptes du genre. Ils l’apprécieront mieux que moi, c’est certain.

Vous pourriez également aimer...

0 commentaire

  1. Jeff a dit :

    Minecraft – Les Withérables est une bande dessinée que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire. Les images sont colorées et les aventures ne manquent pas de rythme. Je la recommande à ceux qui adorent les péripéties haletantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.